Le blog de Cequoia

De l'entretien pro à l'intelligence RH ?

Entretiens professionnels : une opportunité de développement !

L’entretien professionnel s’impose à tous les salariés de toutes les organisations. Ils doivent être réalisés avant le 8 mars  prochain. Il s’agit bien d’une nouvelle contrainte. Mais elle peut aussi être une véritable opportunité de développement du capital humain et de votre organisation.

Interview de Christophe Chéron, Psychologue du travail, Président de Céquoia.

En quoi l’entretien professionnel peut être une opportunité ?

Les partenaires sociaux ont unanimement demandé la réalisation de cet entretien. Il s’agit là d’une expression forte de la part des salariés. Ils nous crient avec énergie : « connaissez  et utilisez toutes nos compétences. Permettez-nous de les exprimer car elles nous valorisent et peuvent également servir l’entreprise ». En d’autres termes, les mobiliser est source de performance pour l’entreprise et d’épanouissement pour les salariés.

Mais concrètement, comment fait un DRH pour y parvenir ?

Tout d’abord, il faut passer au digital, pas seulement parce que c’est l’avenir, mais parce qu’il permet de gagner beaucoup de temps. Il permet également de conserver et de partager l’information ; en l’occurrence avec le management.  En effet, combien de salariés se disent in petto, à quoi bon remplir tous ces documents s’ils ne sont ni lus ni exploités ? Ca va encore finir dans les dossiers de la RH…

Mais l’intérêt du digital ne se limitent pas là, loin s’en faut. Pour Céquoia, il permet de mieux comprendre son cœur de métier. D’y apporter de l’intelligence.

Chez Céquoia, vous apportez de l’intelligence aux ressources humaines ?

Absolument. Notre solution est conçue pour mieux comprendre son cœur de métier en le rendant plus performant. La solution entretien professionnel, couplée avec d’autres modules, permet de capter et d’analyser toutes les informations collectées. En partant de la performance, nous dégageons les facteurs de succès dans le métier et l’organisation concernés. Il peut s’agir du parcours initial, du niveau d’étude, de compétences techniques, de traits de personnalité, du mode de management…

En effet, le salarié performant pour un métier et une organisation donnés, possède des spécificités que ne possède pas le contre performant. Il peut s’agir de données intrinsèques à la personne : compétences techniques, parcours initial, traits de personnalité… Cela peut aussi être des éléments extrinsèques, tels que le stress de l’organisation, les possibilités d’évolution, le mode de management, la culture d’entreprise… qui vont l’impacter.

Ainsi, en mesurant les spécificités des performants vs contre performants, nous aidons continuellement les DRH à développer la performance et les résultats de leur entreprise

Il faut beaucoup de salariés pour y arriver ?

En effet, il faut au moins cinquante salariés exerçant le même métier. Dans le cas où il y en a moins, on pourra interroger nos bases de données riches de plus de 300 000 salariés. Population pour laquelle ont été mesurés les liens entre performance et compétences et également satisfaction professionnelle.

Au final quelle est la plus value pour l’entreprise ?

L’entreprise réduit l’absentéisme, le turn-over subi, les tensions internes, les contentieux… Elle développe son capital humain.

Lu 834 fois
Christophe Cheron

Christophe Cheron

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.