Vidéos similaires

Bonjour,

Lorsque vous demandez à des salariés quelle est leur rémunération, ils parlent de leur "salaire net". Pourtant, il ne représente qu’une petite partie de leur rémunération globale. Il faut y ajouter tous les autres éléments de rémunération, les avantages (chèques vacances, chèques cadeaux...), les indemnités (astreintes, primes de repas, ticket restaurant...), les charges sociales....

Communiquer sur la rémunération globale est un facteur d’implication, de motivation et de fidélisation de vos collaborateurs. Véritable outil de management elle améliore également votre image de marque employeur.

Je vous propose de participer à notre webinaire : Valorisez tout ce que vous payez à vos collaborateurs !!! Ce webinaire de 45 minutes vous présentera l’apport de notre solution et les préconisations de déploiement. Il sera animé par notre expert, Christophe Chéron, co-fondateur de Céquoia, psychologue du travail ayant exercé plus de vingt ans en tant que DRH, au sein de PME et d’un groupe industriel international, dont plus de 10 ans en déploiement de solutions digitales RH. Une adresse mail professionnelle est requise pour valider votre inscription, une connexion internet et un pc suffisent pour y assister.

Je m'inscris au webinaire
du vendredi 15 juin 2018
de 11 h à 11 h 45
Je m'inscris au webinaire
du 19 juin 2018 de 14h à 14h45
Pas disponible
je souhaite une démo personnelle
Selon le Ministère du Travail, 36 % des CDI sont rompus avant leur premier anniversaire. Le recrutement d’un nouveau collaborateur, qu’il soit en CDD ou en CDI, est un acte important qui a une répercussion sur bon nombre de domaines, notamment économique par son coût, mais aussi social par son impact négatif sur le climat, ainsi que sur l’image de marque employeur. En effet, de nombreuses études estiment les coûts « cachés » d’une erreur de recrutement de 7 à 27 fois le salaire mensuel. Au-delà des coûts liés au temps passé au recrutement, à la formation, au manque de productivité, aux erreurs commises lors de l’intégration, à l’investissement fait sur le nouveau collaborateur et aux frais de rupture de contrat, l’impact sur le climat social est bel et bien réel dans les équipes touchées. Psychologiquement, pour une erreur de recrutement, l’impact est lourd sur les équipes. L’implication, le temps de formation, d’intégration et d’adaptation au nouveau collaborateur est perdu, la répartition de la charge de travail pèse sur le reste de l’équipe et, très souvent, un sentiment d’agacement et un manque de confiance en la direction peut naître si, malheureusement, les erreurs se répètent ou si le climat social est déjà tendu. De plus, un taux de turnover élevé donnera l’image d’une entreprise moins ‘’considérante’’, moins attentionnée et moins proche de ses salariés. Une étude récente de Deloitte - Opinion Way a démontré que l’ambiance est un critère discriminant pour 38% des jeunes diplômés. Un constat qui vient appuyer les nouvelles attentes de la génération Y en matière de conditions de travail. En effet, seulement 1 entreprise sur 2 juge son processus de recrutement efficace (Mozart consulting) Car oui lorsqu’un recrutement n’aboutit pas, les regards désapprobateurs se tournent vers la direction ou la RH qui sont jugés responsables de ces erreurs de casting. Un véritable management du recrutement est nécessaire. Si à la lecture d’un CV les savoirs et savoir-faire peuvent facilement être identifiés et validés par les opérationnels, c’est bel et bien sur le savoir-être que l’affaire se corse. Alors comment faire pour mieux recruter ? Quels points doivent-être étudiés avec attention ? Comment définir un recrutement qui prendra en considération les savoirs, savoir-faire et savoir-être ? Et comment rajouter de la plus-value aux actes de recrutement et booster sa marque employeur ? D’ailleurs, selon une enquête pôle emploi 82% des recruteurs estiment que le critère savoir-être est le plus important contre seulement 9% pour le diplôme. Pour toutes ces raisons, Céquoia a développé une solution scientifique de recrutement. Développée en partenariat de R&D avec l’université de Paris X Nanterre, la solution psychométrique Sélect est respectueuse de la norme internationale éditée par l’American Psychological Association, préconisée également par la Société Française de Psychologie, ce qui la rend fiable et sécurisante. Le profil de chaque candidat pourra être matché à plus 300 000 salariés pour lesquels ont été mesurés les liens entre personnalité et performance. - Sélect vous donnera les clefs de lecture de l’adéquation entre le profil de personnalité du candidat et le profil du poste spécialement créé pour votre entreprise. Ainsi vous sécuriserez vos recrutements dans la performance durable - Sélect diminuera drastiquement votre turnover grâce à une compatibilité bien plus proche entre les attentes, les souhaits et les comportements des collaborateurs et le profil de carrière proposé. - Sélect permet de montrer au futur collaborateur que l’on prend en considération ses besoins d’exprimer ses traits de personnalité (ambition, vulnérabilité au stress, besoin de contact relationnel …) un vrai plus dans la recherche de modernité de marque employeur - Sélect permet de demander aux opérationnels d’être vigilants sur des points comportementaux ou de motivations qui pourraient être conflictuels dans le futur. Responsabilisant et intégrant encore plus les opérationnels à l’intégration du futur membre de leur équipe. Un recrutement en travail d’équipe. Voilà ce qu’en disent ses plus anciens utilisateurs : ISABELLE CHIFFE, DRH Groupe Berto « Etre leader de la location de véhicules industriels avec conducteurs impose l'excellence comportementale de nos collaborateurs. La solution Céquoia aide nos équipes RH à la détecter et à la recruter. » CHRISTEL BASTIDE, RRH FARGAS « Je sélectionne beaucoup plus facilement les bons candidats. » JEAN PIERRE QUERBES, Associé Axiome Secma "Du recrutement à la gestion des talents, j'utilise toutes les solutions Céquoia » AYMERIC GUION, DIRECTEUR DES OPÉRATIONS KEEP COOL "Faire une erreur de recrutement peut être dramatique pour une entreprise. Céquoia nous permet de réduire ce risque » Jean-Philippe BARON Consultant RH Céquoia HR

Vidéos similaires

En matière de SIRH, les PME ont tout à gagner à digitaliser leur process : gains de temps, surcroit d’agilité et de productivité. Mais la digitalisation est aussi l’opportunité de développement du capital humain par amélioration des fondamentaux tels que l’absentéisme, le turn over, les accidents du travail…. Ce sont les résultats qu’obtient l’éditeur Céquoia avec sa solution intelligente. En effet, les solutions développées pour les grands comptes ne sont pas adaptées aux PME. Leurs besoins sont très spécifiques. Les PME veulent des solutions simples, modulables, complètes et à un prix abordable… En outre, l’intelligence RH permettra de continuellement progresser sur les fondamentaux de l’entreprise. Simplicité Les moyens humains d’une PME ne sont pas ceux d’un grand groupe. Elle choisira une solution simple d’utilisation au déploiement rapide et aux paramétrages faciles. Cela vaut pour les administrateurs de la solution, mais également pour tous les autres utilisateurs. Modulable et complète Une PME digitalise ses process à son rythme. Elle commence souvent par les processus d’entretiens, puis monte en puissance en y intégrant de la gestion des compétences, la GPEC, la formation… Certaines s’équiperont de gestion du temps et des congés, voire de gestion documentaire, dont la diffusion digitale des bulletins de salaire. Gérer autant de prestataires qu’il y a de fonctionnalités est tout bonnement inimaginable pour une PME, a fortiori lorsque ces logiciels n’ont pas été conçus pour interagir entre eux. Et ne parlons pas de l’expérience utilisateur. Les collaborateurs devraient ouvrir tantôt l’application de congés, tantôt celle de gestion des temps, tantôt celle des entretiens. Il y a là un fort risque de rejet. Souple Les PME ont aussi des process spécifiques très particuliers. Ils nécessitent des développements propres qu’un prestataire de culture grands comptes ne voudra ou ne pourra faire à un prix acceptable. Qualitative Mais l’apport ne doit pas se limiter à l’optimisation. Le qualitatif doit aussi être pris en compte. Par exemple, en matière de recrutement et de mobilité interne, les PME souhaitent de l’aide à la décision. Au regard de leur taille, une erreur de recrutement peut en effet être catastrophique ! Abordable De même, une PME ne pourra pas consacrer le même budget qu’un grand compte à son SIRH. Elle voudra aussi parfaitement maîtriser son investissement. Les prestataires qui ont une politique d’avenants ne sont pas faits par les PME. Pour toutes ces raisons, Céquoia a créé le premier SIRH intelligent spécifiquement dédié aux PME. Il est complet et modulable. Chaque module peut être utilisé indépendamment des autres. En quelques jours, vous pouvez le déployer dans votre organisation, puis en garder le pilotage. Et enfin, il est abordable. A titre d’exemple, la digitalisation des process d’entretiens pour une PME de 100 collaborateurs sera de 200 euro / mois et de 650 pour une structure de 500 collaborateurs, sans coûts supplémentaires…. Intelligent Son intelligence lui permettra de continuellement vous faire progresser. En analysant les données collectées, cette solution va identifier les éléments propres aux performants pour votre organisation. Ainsi, elle permet de recruter – ou de promouvoir - des candidats durablement performants. Elle permet également d’optimiser les budgets formation. Dit autrement, elle développe le capital humain. En en pratique, comment cela se passe pour l’entreprise ? C’est très simple, Céquoia accompagne ses clients dans la dématérialisation de leur process. Ils peuvent le faire à leur rythme, par module autonome. Concernant le recrutement, nos bases de données sont riches de plus de 300 000 salariés pour lesquels ont été mesurés les liens entre performance et personnalité. Ainsi, dès la première utilisation, le profil des candidats peut être matché avec celui du profil de performance durable du métier. Céquoia analyse également la vulnérabilité au stress, l’ambition, la coopération… que nous rapprochons des sollicitations du poste. Ensuite, en 1 clic, le dossier du candidat recruté devient dossier collaborateur. Quels sont les gains réalisés ? Les gains d’optimisation sont de l’ordre de 20 %. Une réduction du turn over subi de 15 à 20 % également. Mais aussi, selon les priorités de nos clients, certains ont vu leur taux d’accident du travail diminuer drastiquement ou, pour d’autres, leur absentéisme. Christophe Chéron